Comment choisir la bonne crème solaire adaptée à sa peau ?

Comment choisir la bonne crème solaire adaptée à sa peau ?

La crème solaire, un indispensable pour passer des vacances tranquilles sans désagréments. Cependant, choisir une crème adéquate doit faire l’objet d’une attention particulière afin de se protéger aux mieux des effets des rayons solaires.

Pourquoi se protéger du soleil ?

Plus de 80% des cancers de la peau sont causés par une exposition excessive au soleil selon le Centre international de recherche sur le cancer. Se préserver du soleil devient un enjeu de santé vital. Utiliser une crème solaire sert donc à se protéger des différents rayons ultraviolets nocifs pour l’Homme. Les rayonnements ultraviolets B (UVB), à l’origine des coups de soleil, sont le principal élément déclencheur des cancers de la peau. Les rayonnements ultraviolets A (UVA) conduisent au vieillissement prématuré de votre peau mais sont aussi « impliqués dans la genèse des cancers cutanés » d’après  Que Choisir.

Une crème solaire adaptée pour profiter de son été

Le choix d’une crème ne se fait pas au hasard, il dépend de la couleur de votre peau, de sa sensibilité aux rayons solaires et de vos conditions d’exposition au soleil. Selon ces différents critères, il vous faudra choisir entre quatre catégories de protections qui regroupent 8 indices aussi appelés facteurs de protection solaire (FPS). Les indices 6 et 10 correspondent à une protection « faible » ; à 15, 20 et 25, on passe à la protection « moyenne » ; la « haute protection » renvoie aux indices 30 et 50 tandis qu’à 50+, on atteint la « très haute protection ».  Choisir un produit qui porte le logo UVA, signifiant qu’il protège aussi contre ce type d’UV, permet de contrer les effets de cette « lumière noire ».

crème solaire mer plage
Choisir bio : la solution ?

Les cahiers des charges bios permettent l’exclusion de plusieurs composés indésirables ; cependant, les cosmétiques biologiques ne sont pas exempts d’allergènes. Les différences ne sautent pas aux yeux, du point de vue de la composition, entre les crèmes bio et les conventionnelles concernant la gamme « spéciale enfants ». De plus, le manque d’efficacité contre les UVA fait de ces premières des protections insuffisantes. Et du côté de la protection des espaces aquatiques,  on a longtemps cru que les produits bio prenaient l’avantage concernant la préservation de l’environnement marin.

En effet, les filtres chimiques, rejetés dans la mer lorsque nous nous baignons, sont très toxiques pour les algues dont dépend la survie des coraux. Ils peuvent engendrer un phénomène de blanchiment des coraux conduisant à une lente extinction des récifs coralliens. L’idée que les filtres physiques utilisés dans les produits bio (dioxyde de titane et oxyde de zinc) ne provoquaient pas ce phénomène a longtemps prévalu. Néanmoins, certaines études montrent qu’ils en sont bel et bien capables.

Le mythe de l’ « écran total »

Attention à ne pas se méprendre : «aucune crème ne filtre 100 % des rayons ultraviolets (UV) du soleil» selon l’association Que Choisir. Si elle constitue un rempart contre les rayons solaires, il faut néanmoins l’accompagner de gestes raisonnables pour qu’elle soit vraiment efficace. Santé Publique France en propose quelques capables de vous aider : Évitez de vous exposer au soleil entre 12h et 16h, recherchez l’ombre, sortez couvert : vêtements, chapeaux, lunettes. Ces conseils vous permettront de prendre du bon temps tout en prenant soin de vous et des autres !

Article rédigé par Lou Thuret
image_pdf

Jeunes Rédacteurs

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Translate »