GreenR, une application écologique simple et efficace

GreenR, une application écologique simple et efficace

Vous vous êtes sûrement tous déjà demandé comment des personnes pouvaient jeter leurs déchets par terre alors que la poubelle se trouve à moins d’un mètre. On a tous été exaspéré un jour par un plastique par ci, un mégot par-là, une cannette ici, un mouchoir là-bas etc… Heureusement, les mentalités changent et les jeunes sont probablement l’avenir de la planète.

Le concept GreenR

L’application GreenR a été lancée par Ruben, un jeune étudiant de 16 ans, actuellement en terminale.

Ce dernier était fatigué de trouver des déchets par terre et a donc décidé de créer une application qui permet de les géolocaliser. Effectivement, en premier lieu, il s’agissait simplement d’une carte sur laquelle les utilisateurs pouvaient indiquer les endroits où ils rencontraient des tas de déchets en envoyant simplement une photo.

Logo GreenR

Puis, l’application a pris de l’ampleur et un système de chemin et de messagerie se sont installés. Aujourd’hui les utilisateurs peuvent organiser des marches de ramassage. Lorsqu’ils ne sont pas aptes à récolter les déchets, les mairies sont directement contactées pour résoudre le problème.

Cette application est gratuite, bénévole et accessible sur votre téléphone portable. Mais Ruben n’était pas seul sur le projet. Effectivement, il était accompagné de Jean-Didier Baculard, un codeur devenu co-fondateur de l’application.

Recyclage

L’impact GreenR

Selon Ruben, souvent les déchets que l’on retrouve sont recyclables (principalement du plastique et du verre) et pourraient ainsi se transformer en atout. Pour lui, il y a une réelle urgence environnementale et cette application peut faire avancer les choses. Effectivement, elle facilite le recensement et le ramassage des déchets. Plus il y aura de personnes mobilisées, plus le ramassage sera rapide. Avec une bonne équipe, vous pouvez amasser des kilos de déchets en moins de 30 minutes.

Aujourd’hui l’application compte 16 000 utilisateurs présents dans 30 pays différents dont la France, la Grèce, la Roumanie et bien d’autres. On note donc qu’il y a une réelle volonté écologique qui s’installe dans les mentalités à travers le monde. D’ailleurs, 1 100 spots de déchets ont déjà été déclarés via l’application et nettoyés grâce aux utilisateurs.

GreenR doit cependant encore se développer et Ruben affirme vouloir se concentrer sur l’optimisation de l’application. Il souhaite obtenir des partenariats avec des mairies, des randonneurs ou encore des écoles. En attendant, Not Magazine vous invite à télécharger l’application et à vous engager dans cette aventure écologique. Pour les passionnés, Ruben a également lancé un compte Instagram qui relate les bonnes nouvelles liées à l’écologie. Il recense déjà plus de 5 000 abonnés.

image_pdf

Laetitia Helfer

Créatrice et rédactrice de Not Magazine

Rédactrice spécialisée dans les thèmes mode, beauté et éco-responsabilité.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Translate »