L’utilisation du chèvrefeuille dans la cosmétique

L’utilisation du chèvrefeuille dans la cosmétique

Les plantes et fleurs sont reconnues depuis bien longtemps pour leurs vertus en cosmétique ainsi que sur la santé en général. Not Magazine Vous parle du chèvrefeuille.

Le chèvrefeuille, qu’est-ce que c’est au juste ?

Le chèvrefeuille est une plante grimpante aux jolies fleurs blanches et jaunes la plupart du temps. Il peut atteindre cinq à six mètres de haut. De plus, il est robuste et orne parfaitement les façades ainsi que les haies et les massifs. Il peut également être mis en pot sur une terrasse ou un balcon.
Il existe une centaine de variétés de chèvrefeuilles dont seulement 10 sont originaires des régions tempérées de l’Europe. Les autres nous sont importés d’Asie et d’Amérique depuis le XIXème siècle.

Comment est-elle utilisée en cosmétique ?

En cosmétique, seules les feuilles et les fleurs sont utilisées. En effet, puisque les baies de cette plante sont toxiques. Très réputé dans le monde de la beauté et des soins visage et corps, le chèvrefeuille est bien connu pour ses propriétés adoucissantes, apaisantes et également régénérantes. De plus, cela fait des millénaires que cette plante est utilisée pour lutter contre tout type de maladies infectieuses dans la médecine chinoise.

chèvrefeuille

Le chèvrefeuille est un anti-inflammatoire puissant. En effet, puisqu’il permet de soulager la peau irritée et de réduire  efficacement les rongeurs. Il prévient et guérit les inflammations de la peau de façon générale.
Cette plante a aussi des vertus apaisantes. Elle serait d’ailleurs capable d’atténuer l’acné et de lutter contre son apparition. Elle adoucit aussi les zones fragiles de l’épiderme.

Quels sont ses autres bienfaits ?

Cette plante est également utilisée en médecine douce.
Ainsi, ces feuilles peuvent être utilisés en gargarismes pour lutter contre les maux de gorge et les aphtes. Les fleurs, quant à elles, combattent efficacement la toux et les spasmes provoqués par l’asthme. Le chèvrefeuille est aussi très utile contre les cystites, les angines et les calculs rénaux. En infusion, il aurait des vertus diurétiques et toniques, et permettrait de lutter contre la grippe.

A savoir : si vous souhaitez consommer du chèvrefeuille, il vous faudra vous tourner vers une variété bien spécifique. Il s’agit du Lonicera Kamtschatica, aussi appelé baie de Mai. Il s’agit de la seule variété dont les baies sont comestibles. Originaire de Sibérie, cet arbuste est très résistant et peut supporter des températures allant jusqu’à -30°C. Les baies qu’ils portent sont riches en vitamines B et C.

image_pdf

Melissa Helfer

Créatrice et rédactrice pour Not Magazine

Passionnée d'écriture depuis l'enfance et auteur de plusieurs livres aux éditions Hugues Facorat

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Translate »