Sommeil agité, pourquoi ?

Sommeil agité, pourquoi ?

Avoir un sommeil agité n’est pas anodin. Bien souvent, il y a une cause bien spécifique. Stress, anxiété, mauvaise habitudes, éléments perturbateurs, changement dans vos vies… Les raisons sont nombreuses et variées. Not Magazine vous en parle.

Pourquoi avons nous un sommeil agité ?

Les troubles du sommeil touchent environ 1 français sur 3, ce qui est tout de même conséquent. Tout le monde ou presque est un jour concerné par une insomnie, de multiples réveils  ou un sommeil agité.

Les causes des troubles du sommeil sont bien plus nombreux qu’on pourrait le croire. En effet, parmi les causes les plus courantes, on retrouve la consommation d’alcool, de café et de cigarettes. Ces éléments sont considérés comme des “excitants” agissant directement sur le sommeil, notamment lorsqu’ils sont consommés après 16h de l’après-midi.

Autre cause : un repas ou en encas trop copieux. Avant de dormir, il est conseillé de faire un repas léger. En effet, manger léger permettra à l’organisme de récupérer sans avoir à dépenser trop d’énergie. Le sommeil sera alors bien plus réparateur.

Autre raison aussi : la température de la chambre. En effet, l’idéal est de dormir dans une pièce dont la température est comprise entre 18 et 19°C. En-dessous, le froid vous empêchera de dormir, et au-dessus vous serez bien plus souvent réveillé.

 

sommeil agité

Et le stress et l’anxiété dans tout ça ?

Bien évidemment, l’angoisse, le stress et l’anxiété sont des éléments à prendre en compte. Ainsi, tout élément qui vous stresse psychologiquement vous maintiendra dans un état d’hyperéveil. Cet état agit contre l’endormissement et fragilise donc le sommeil.

Une petite séance de relaxation avant de dormir peut alors s’avérer très efficace. En effet, cela vous aidera à relâcher la pression et à vous détendre. Vous passerez une bien meilleure nuit.

image_pdf

Melissa Helfer

Créatrice et rédactrice pour Not Magazine

Passionnée d'écriture depuis l'enfance et auteur de plusieurs livres aux éditions Hugues Facorat

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Translate »