Cipango Paris ou la beauté du multiculturalisme

Cipango Paris ou la beauté du multiculturalisme

Cipango provient du nom chinois de l’archipel nippon. Celui-ci est rapporté par Marco Polo lors de son retour de la route de la soie. Découvrez Cipango, une marque inspirée de différents voyages et de différentes cultures. Des pièces de vêtements ouvertes sur le monde. A la recherche de la découverte et des différences complémentaires.

L’ADN particulier de Cipango

La marque Cipango a été lancée par Paola Pimentel, une créatrice franco dominicaine. En effet, cette femme puise ses inspirations de la passion de ses nombreux voyages à travers le monde entier. Ainsi, à travers Cipango, on découvre une méthode de « métissage » de deux cultures différentes pour chaque collection. Autrement dit, pour chaque produit, on y retrouve un voyage au sein de cultures étrangères.

De plus, cette nouvelle marque œuvre pour une politique qualitative et éthique. On apprécie particulièrement le choix des matières, à la fois fluides et confortables. Surtout, elle met en avant le made in France et se refuse d’utiliser toute matière d’origine animale.

Côté style, on y découvre des pièces pleines de subtilités. Mais avec une empreinte de modernité tout de même. L’objectif ? Les différents vêtements se portent de façon quotidienne, soit tous les jours.

Si vous portez des pièces Cipango, cela signifie que vous aimez porter la beauté du multiculturalisme !

cipango paris
Focus sur la collection « Tanjō »

« Tanjō » signifie naissance en japonais. Il s’agit de la toute première collection de la marque. Elle est le résultat d’un voyage à travers le temps, l’histoire et l’imaginaire. Principalement, elle tire son inspiration de deux pays ayant connu des conflits très importants. Effectivement, il s’agit ici des Etats-Unis, pour la mode rétro et du Japon, pour son identité vestimentaire unique. On y retrouve donc divers éléments rappelant les deux cultures opposées. Notamment par l’utilisation de couleurs fortes comme le rouge cranberry, le vert forêt ou encore le beige nude.

Côté choix des matières, « Tanjō » met en lumière les suédines souples, douces et également élastiques. Sans oublier le fameux plissé bord-franc, permettant un tombé droit et soigné.

Ainsi, chez l’homme, dans la collection « Tanjō », on retrouve une touche d’oversize. Alors que chez la femme, les plissés et formes graphiques sont particulièrement appréciés. Les pièces sont conçues de sorte à donner une allure affirmée, élégante et sophistiquée à ceux qui les portent.

Vous pouvez retrouver les collections de la marque sur leur site www.cipangoparis.com ou bien en boutique 41 rue la Condamine dans le 17ème arrondissement de Paris.
 
image_pdf

Laetitia Helfer

Créatrice et rédactrice de Not Magazine

Rédactrice spécialisée dans les thèmes mode, beauté et éco-responsabilité.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Translate »