Clafoutis aux quetsches à l’ancienne

Clafoutis aux quetsches à l’ancienne

En ce jour ensoleillée, découvrez une recette de clafoutis aux quetsches, comme à l’ancienne. Un clafoutis à la fois authentique et savoureux. Un dessert facile à réaliser et sain, sans beurre.

Ingrédients :

200g farine
100g sucre
4 œufs
1/2L de lait de vache
Une pincée de sel
500g de quetsches
Beurre (pour le moule et le dessus)

Si vous n’avez pas de quetsches à votre disposition, sachez que vous pouvez remplacer la quetsche par d’autres fruits. Comme par exemple les cerises, les mirabelles, les reines-claudes ou encore les figues. Optez pour un fruit d’une certaine consistance. Evitez les fraises et framboises, ces fruits sont trop fragiles.

clafoutis quetsches

Préparation :

1) Pour commencer, mélangez le sucre avec les œufs et la pincée de sel. Remuez bien le tout.

2) Puis, ajoutez la farine petit à petit ainsi que le lait de vache. Si vous êtes intolérant(e) au lait de vache, vous pouvez le remplacer par du lait de soja. Mélangez bien le tout. Faites bien attention à l’ordre de l’ajout des ingrédients. Le lait est à ajouter en dernier.

3) Maintenant, beurrez votre moule et versez votre préparation dedans. Prenez vos fruits, et répartissez-les de façon homogène.  

4) Pour terminer, saupoudrez de sucre et ajoutez sur le dessus quelques noix de beurre. Il ne vous reste plus qu’à enfourner à 180° pendant 45 minutes. Pensez à vérifier la cuisson.

Connaisez-vous la quetsche ?

La quetsche est un fruit appartenant à la famille des prunes. On la retrouve principalement en Lorraine, en Alsace, au Luxembourg, en Belgique et en Allemagne. Son nom tient son origine de la langue germanophone et du dialecte mosellan. D’ailleurs, le mot Quetsche n’est utilisé au départ seulement dans les régions limitrophes avec l’Allemagne (Lorraine et Luxembourg), avant de s’étendre au niveau national.

Ce fruit désormais bien répandu est de couleur violette et de taille plus petite que la prune. Son gout est sucré et légèrement acidulé. Dès le mois d’août et jusqu’en octobre, les quetsches sont récoltées. On confectionne de la confiture, des flans, des tartes, des crumbles ou encore des clafoutis quetsches. On peut même la retrouver sous forme d’eau de vie !

La quetsche est particulièrement riches en potassium, phosphore, béta-carotène et vitamine C.

Côté lexique mosellan

Cela vous fera peut-être rire, mais sachez que le mot quetsche est même utilisé à travers des expressions mosellanes. Comme : « Espèce de quetsche », qui pourrait se traduire par « idiot », mais rien de bien méchant. On y retrouve même un petit côté affectif !

Si vous souhaitez découvrir des recettes en particulier sur notre magazine, n’hésitez pas à laisser un petit mot dans la Boîte à idées, en cliquant juste ici.

image_pdf

Laetitia Helfer

Créatrice et rédactrice de Not Magazine

Rédactrice spécialisée dans les thèmes mode, beauté et éco-responsabilité.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Translate »