La grotte Cosquer : un patrimoine français

La grotte Cosquer : un patrimoine français

Marseille est l’une des plus anciennes villes de France. Elle est située dans le sud-est de la France dans le département des Bouches-du-Rhône et dans la région Provence-Alpes-Côte d’Azur. En effet, cette région est très riche en patrimoine et possède la fameuse grotte Cosquer. Découvrez dès maintenant son histoire.

La grotte Cosquer, comment a-t-elle été découverte ?

 
La grotte de Cosquer est située dans la baie des tripes (Calanque de la Triperie), juste à côté de Marseille. Elle a été découverte en 1985 par Henri Cosquer, un plongeur professionnel français. Effectivement, la grotte n’est pas ouverte au public et son entrée est bloquée par des blocs de béton pour la préserver mais aussi éviter les accidents.
 
Sachez que si l’entrée n’était pas bloquée, la grotte serait aujourd’hui accessible par un tunnel de 175 mètres de long, dont l’entrée se trouve à 36 mètres sous le niveau actuel de la mer. Et oui, c’est une histoire plutôt impressionnante ! Mais ce n’est pas tout puisque dans cette grotte, se trouvent des centaines d’œuvres peintes et gravées du Paléolithique supérieur.
grotte decouverte cosquer marseille
Ministère de la Culture © Drac paca - SRA, Luc Vanrell, 2000-2011
grotte cosquer marseille cassis
Ministère de la Culture © Drac paca - SRA, Luc Vanrell, 2000-2011

Deux phases distinctes d’occupation

 
Dans cette grotte, nous avons remarqué deux phases d’occupation. Tout d’abord, nous avons découvert une ancienne phase caractérisée par les “mains négatives”. Il s’agit d’un travail réalisé avec la technique du pochoir grâce à l’application d’un pigment sur une main posée sur une paroi rocheuse et les doigts écartés. Cette méthode remonte à il y a environ 27 000 ans. D’ailleurs, la grotte Cosquer possède 65 mains négatives dont 44 de couleurs noires et 21 rouges.
 
Enfin, nous avons pu y découvrir une autre phase plus récente grâce à des signes, des peintures et des gravures d’animaux, datant d’environ 19 000 ans en arrière. Les animaux représentés sont classiques : les chevaux sont les animaux les plus représentés avec 63 spécimens, suivis de 28 boucs, 17 cerfs et 10 bisons. De plus, il y a également 26 animaux marins. Au total, 177 animaux ont été identifiés !
 
Quant à la fréquentation de la grotte, il semblerait que les hommes n’ont pas vécu dans la grotte Cosquer. L’absence d’os et la rareté des outils ont suggéré des passages brefs. Ceux-ci seraient plutôt liés à la réalisation des dessins et éventuellement à des cérémonies.

Et si visiter cette grotte était possible ?

 
Si vous êtes curieux(se), peut-être aimeriez vous voir de vos propres yeux cette grotte. Sachez que cela sera possible ! En effet, la reproduction de la grotte a été annoncée en 2019 et sera réalisée par la société Kléber Rossillon. La grotte Cosquer sera accueillie dans la Villa Méditerranée à Marseille. Ce bâtiment est presque entièrement entouré par la mer, tout comme la grotte Cosquer. De quoi avoir l’impression d’y être véritablement ! Pour l’ouverture de la représentation de la grotte Cosquer, il vous faudra encore patienter un peu. L’ouverture au public est prévue pour juin 2022.

La grotte Cosquer est la seule cavité préhistorique engloutie connue à ce jour. En 1992, elle est classée monument historique par l’État. Ce musée consacré à la grotte Cosquer permettra au public de découvrir un patrimoine voué à disparaître sous l’eau. Évidemment, l’objectif est aussi de sensibiliser davantage au réchauffement climatique et à l’élévation du niveau de la mer.

 

Photo de couverture : Ministère de la Culture © Drac paca – SRA, Luc Vanrell, 2000-2011

image_pdf

Laetitia Helfer

Créatrice et rédactrice de Not Magazine

Rédactrice spécialisée dans les thèmes mode, beauté et éco-responsabilité.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Translate »