Le sel : bon ou mauvais pour notre santé ?

Le sel : bon ou mauvais pour notre santé ?

Vous avez l’habitude de saler vos plats ? Mais est-ce vraiment bon pour notre santé ? Avec toutes les indications nutritionnelles que l’on voit à la télé et dans les magazines, il n’est pas évident de s’y retrouver. Not Magazine vous parle en détails de cet ingrédient à la fois indispensable et dangereux.

Allié ou ennemi ?

Depuis bien longtemps, le sel est utilisé en cuisine, mais pas uniquement ! En effet, cet ingrédient est également utilisé pour les soins de la peau. Par exemple, dans les bains ou gommages.

Un ingrédient néfaste lorsqu’il est consommé en excès

Cette épice qui permet d’apporter du goût aux plats est bonne pour l’organisme. Cependant, lorsqu’elle est consommée à hautes doses, elle devient très dangereuse. En effet, celle-ci est composée de chlorure de sodium et ce dernier peut très vite entrainer des problèmes d’ordre cardiovasculaire.

Ainsi, l’excès de sel peut provoquer de l’hypertension artérielle. Il faut également savoir qu’il favorise la perte de calcium, ce qui a long terme favorise le développement de l’ostéoporose. Cela favorise la survenue de fractures ainsi que les tassements vertébraux. Il peut également être responsable de calculs rénaux.

Vous l’aurez compris, c’est un ingrédient à consommer avec précaution et prudence.

sel

Un ingrédient indispensable au bon fonctionnement de notre organisme

Dans le sel, il faut distinguer les sels minéraux du sodium. Le premier est indispensable pour notre organisme, tandis que le second est dangereux quand il est consommé avec excès.

Il convient ainsi de différencier le sel industriel du sel naturel : 

  • L’industriel est raffiné et contient plus de 95% de chlorure de sodium. Il contient également des additifs et est enrichi en fluor et en iode.
  • Celui qui est naturel est non raffiné. Il n’est pas transformé et n’a donc aucun additifs. Il possède aussi de grandes qualités nutritionnelles. 

De ce fait, il est préférable d’opter pour un sel naturel tel que le sel rose d’Himalaya ou encore celui de l’île de Noirmoutier par exemple.

Les signes qui vous indique que vous devez réduire votre consommation de sel 

  1. Vous avez constamment soif. Et c’est encore plus le cas lors de vos repas.
  2. Votre vente vous fait souffrir. Vous êtes souvent ballonné.
  3. Vos jambes sont gonflées. Vous faites sans doute de la rétention d’eau !
  4. Vous avez des problèmes de reins ou des ulcères.
  5. Vous êtes sujet aux calculs rénaux. 

Melissa Helfer

Créatrice et rédactrice pour Not Magazine

Passionnée d'écriture depuis l'enfance et auteur de plusieurs livres aux éditions Hugues Facorat

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Translate »